Votre e-news

Inscrivez-vous à la newsletter :

Rechercher dans nos archives



DSP

ONCFS

panorama

bepositive

BIC

Actualités

Logistique

Franprix se met en Seine

Version imprimable

28 septembre 2012

Ce 1er octobre, Franprix inaugure son nouveau schéma de logistique. Une centaine de ses magasins parisiens seront livrés par bateaux. Objectif : une réduction de 37% des émissions de CO2.

L’initiative a nécessité une longue organisation et mobilisé de nombreux partenaires, de Voies navigables de France à Ports de Paris, en passant par Norbert Dentressangle, le transporteur. « À partir de notre entrepôt de Chennevières-sur-Marne, nous chargeons 450 palettes dans 26 conteneurs qui seront transportés par camions jusqu'au port de Bonneuil-sur-Marne. Là, ils seront transférés sur une barge, qui les acheminera en quatre heures sur 20 km, jusqu'au port de la Bourdonnais, au pied de la tour Eiffel. De là, les palettes seront distribuées dans Paris par camions », détaille Jean-Paul Mochet, directeur de Franprix. Malgré les ruptures de charges, le groupe Casino annonce une opération « économiquement équilibrée ». Il faut dire que le distributeur n'assume directement aucun investissement et a simplement revu l'organisation de son entrepôt pour l'adapter aux horaires des rotations.

En revanche, Ports de Paris a investi 1,6 million d'euros pour le renforcement des quais du port de la Bourdonnais. « Nous espérons que cette opération aura un effet boule de neige et permettra un développement rapide de la logistique fluviale. Nous nous y préparons en aménageant d'autres sites dans Paris. Ainsi, un hôtel logistique devrait voir le jour au pied de la gare d'Austerlitz dans deux ou trois ans », explique Benoît Melonio, directeur du développement. Un pari sur l'avenir comme l'envisage également Norbert Dentressangle, qui assoit là son image de transporteur multimodal et espère rentabiliser les investissements réalisés sur les véhicules et caissons mobiles. Après un an de rodage, l'opération grâce à laquelle l'enseigne va réduire de 37 % ses émissions de CO2 pourrait s'élargir à l'ensemble des magasins parisiens et, pourquoi pas, être transposée à d'autres villes.

Environnement Magazine

Crédits de l'illustration : DR



Voir toutes les actualités