Votre e-news

Inscrivez-vous à la newsletter :

Rechercher dans nos archives

Pollutec

SMCL

Actualités

Rénovation énergétique

Une copropriété parisienne réduit sa facture de moitié

Version imprimable

5 décembre 2012

Bientôt en phase d’achèvement, les travaux de rénovation thermique votés par les copropriétaires du 17 place d’Aligre à Paris illustrent la politique d’accompagnement de la capitale qui soumettra mardi prochain son nouveau plan climat au Conseil de Paris.

Objectif des travaux : diviser la facture énergétique par deux en passant de 90 000 à 45 000 euros (ou de 236 à 127 kWh d’énergie primaire par m² et par an). L’immeuble de 107 logements et 4 commerces, qui domine depuis 1971 le célèbre marché d’Aligre du 12e arrondissement, est donc en train de faire peau neuve : rénovation et isolation de la toiture-terrasse, isolation par l’extérieur, remplacement des 400 fenêtres d’origine et installation de régulateurs de chauffage et d’ampoules basse consommation. Montant total des travaux : 800 000 euros auxquels il faut retrancher les 200 000 euros de subvention apportés par le Conseil régional.

Le financement à 70 %, par la ville et l’Ademe, du diagnostic énergétique initial, a permis à la copropriété de franchir le rubicon. Mais rien n’aurait été possible sans l’opiniâtreté du président du conseil syndical, Gérard Andrieux. « A mon avis, il y a surtout un problème d’information. Les deux copropriétés voisines se sont ainsi intéressées à notre démarche au moment des travaux. Du coup, elles sont toutes les deux en train de lancer leur audit », témoigne fièrement le retraité.

Environnement Magazine

Crédits de l'illustration : FT/EM



Voir toutes les actualités